Rassemblement devant les grands médias parisiens le 5 septembre 2020

Le samedi 05.09 de 14h00 à 19h00
Cette action est terminée
60%
Participants : 3 sur 5 nécessaires ( Sylvain Baron, Franck, et 1 autre personne)

Parmi les rares études d'opinion auxquelles ont peut accorder un peu de valeur statistique, il y a celle du Cevipof dirigée par l'université Science-Po, qui mesure le degré de confiance des Français vis-à-vis de leurs institutions. Et s'agissant des médias, le constat est accablant :

Près de 73 % des Français disent ne pas faire confiance en leurs grands médias nationaux :

   

Et pour cause ! La dernière élection présidentielle a témoigné jusqu'à l'indigestion, du parti pris médiatique pour Emmanuel Macron. La censure et la diffamation règne pour tous les candidats considérés comme "outsiders" ou affublés du qualificatif de "populistes". En fait, certaines idées sont clairement censurées. Comme celles relatives à la restauration de notre indépendance nationale par l'entremise de la sortie de l'U.E et l'euro. Le contrat social lui-même se doit d'être ultra-libéral. Quiconque oserait vouloir nationaliser certaines entreprises stratégiques et prôner une plus juste répartition des richesses sera immédiatement qualifié de "stalinien", si tant est qu'on lui laisse la parole. Alors que les médias sont sensés représenter un contre-pouvoir aux institutions politiques, jamais il ne fut question d'interroger les Gilets Jaunes lorsqu'ils revendiquaient dans la rue vouloir destituer Emmanuel Macron. C'est un non sujet, il est hors de question d'en débattre. Et nous pourrions ajouter les questions plus polémiques de société qui ne peuvent être considérées que sous un prisme angélique et bien-pensant, jusqu'à forger une forme de maccarthysme délétère  contre qui ne pense pas correctement.

Cette pauvreté du traitement de l'information politique et de la médiatisation de la diversité des opinions a achevé de convaincre les Français que nos médias ne sont pas ou plus des contrepouvoirs démocratiques à nos institutions politiques, mais bel et bien des organes de propagande.

Aucune révolution politique n'est envisageable sans reprise de contrôle de l'information. Nous devons clairement reprendre le contrôle de nos médias, pour le moins ceux qui fonctionnent sur deniers publics. Et il n'y a pas mille manières de mettre ces derniers sous pression : il faut les assiéger régulièrement. Tous les jours si nous sommes le nombre.

   

A ce titre, nous vous invitons à nous rejoindre samedi 5 septembre 2020 devant la Maison de la Radio (Ligne C du RER, arrêt Kennedy) pour un cortège qui nous permettra de nous arrêter devant chaque grand média audiovisuel parisien ( TF1 ; C8 ; France 24 ; BFM et France Télévisions). Nous ferons des pauses d'au-moins une demi-heure devant leurs locaux. L'événement est déclaré en préfecture, et les casseurs et provocateurs de toutes sortes ne seront pas tolérés, cela pour la sécurité de tous.

   

   

En espérant que chacun comprendra que nous ne pourrons jamais mieux faire entendre toutes nos revendications politiques qu'en reprenant le contrôle de nos médias publics pour commencer, nous vous attendons nombreux !

A bientôt !

Démarrée par Sylvain Baron .